Quelles sont les règles pour concevoir une maison bioclimatique ?

  1. Accueil
  2. Isolation
  3. Quelles sont les règles pour concevoir une maison bioclimatique ?

Devenu incontournable dans les nouvelles réglementations, le bioclimatique rend l‘habitat plus performant et confortable. Explications.

Qu’appelle-t-on une maison bioclimatique ?

On parle de logement bioclimatique lorsque le projet de la maison est adapté en fonction des caractéristiques et particularités du lieu d’implantation de la maison.
L’objectif principal est d’obtenir le confort d’ambiance recherché de manière la plus naturelle possible en utilisant les moyens architecturaux, les énergies renouvelables disponibles et en utilisant le moins possible les moyens techniques mécanisés et les énergies extérieures au site.

Ces techniques ont pour but de profiter au maximum du soleil en hiver et de s’en protéger durant l’été.
C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on parle également d’architecture «solaire» ou «passive».
C’est pourquoi ce type de conception permet de réaliser des économies d’énergies et permet de réduire les dépenses de chauffage et de climatisation, tout en bénéficiant d’un cadre de vie très agréable.

Les clés d’une maison bioclimatique

Bien choisir ses matériaux

  • Déphasage obligatoire : La température intérieure qui atteint parfois un niveau élevé l’été peut être atténuée par le choix des matériaux de construction et d’isolation selon leur déphasage, c’est-à-dire leur capacité à stocker la chaleur et la restituer progressivement la nuit évitant ainsi la surchauffe des pièces.
  • Des matériaux biosourcés performants: Le confort d’été ne se limite pas au traitement des murs.
    Il est nécessaire de traiter également la toiture. Certains constructeurs optent pour des isolants biosourcés comme la laine de bois ou de chanvre qui sont plus performants l’été que la laine de roche car deux à trois fois plus denses.
  • Choix des couleurs. De préférence, les murs trombes (ce sont ceux qui captent l’énergie du soleil pour la diffuser par la suite) devront arborer des couleurs sombres. Les tons trop clairs réfléchissent la lumière sans la transformer en chaleur.
    Le noir est toutefois à utiliser avec parcimonie, car cette teinte peut entraîner une surchauffe de la maison à la belle saison. L’idéal est d’opter pour des couleurs dans les bruns ou orangés.
  • Bois et nature. Les matériaux naturels, type terre cuite ou crue, liège ou paille, sont à privilégier. Ils stockent très bien les rayons du soleil pour les transformer en chaleur. Mais ils présentent aussi un bilan carbone favorable. La majorité des constructeurs de bâtiments bioclimatiques plébiscitent également le bois, grâce à ses excellentes performances thermiques. Mais si vous souhaitez rester dans une vraie logique écocitoyenne, veillez à sélectionner des essences locales et pas exotiques. Leur bilan carbone est négatif à cause du transport…
  • Menuiseries. Pour les ouvertures, le recours aux profilés en aluminium particulièrement fins est adapté. Le cadre de la fenêtre prenant moins de place, il autorise une surface vitrée plus importante pour récupérer les rayons du soleil.

Favoriser la circulation de l’air pour garder votre maison bioclimatique au frais

  • Protection :  La maison bioclimatique sait comment tirer pleinement parti de l’énergie naturelle du soleil lui permettant de réduire sa consommation de chauffage annuelle. La maison bioclimatique se doit de vivre en parfaite harmonie avec le climat, elle sait donc aussi se protéger du soleil lors de la saison chaude. Volets, rideaux, brise-soleil, décrochés de façade, préaux ou encore avancées de toit… tout est prévu pour que vous ne profitiez que des aspects bénéfiques du Soleil.
    Les équipements connectés permettent aujourd’hui d’aller encore plus loin dans la gestion des ouvertures pour réguler au mieux votre température intérieure.
  • Environnement : L’utilisation de la végétation fait totalement partie de la conception de la maison bioclimatique.
    C’est pourquoi la présence d’une colline ou d’une forêt à proximité de votre maison agira comme une protection naturel contre les intempéries.
    La végétation des arbres présentent eux le double avantage de vous protéger contre les rayons du soleil en été tout en vous laissant profiter de la lumière du soleil en hiver.

Veiller à l’organisation des pièces

Les pièces à vivre seront disposées au sud afin de profiter pleinement de la lumière du soleil et des longues soirées estivales. Si vous voulez prendre votre petit déjeuner dans la cuisine en assistant au lever du soleil, optez pour une double exposition sud-est.

Les chambres trouveront leur place à l’est. Elles y bénéficient du soleil matinal tout en vous proposant un peu de fraîcheur en soirée.

Les pièces froides (garage, cellier, couloir…) se situent de préférence au nord. Il s’agit d’espaces dans lesquels vous n’avez pas besoin de rester longtemps et qui n’ont pas besoin d’être chauffés. Ils serviront en plus de zones tampons, puisqu’ils renforceront l’isolation thermique de votre maison en diminuant les déperditions de chaleur.

Courant d’air interdit. L’étanchéité à l’air de la maison qui mesure sa capacité à freiner l’entrée d’air parasite doit être aussi améliorée. Si la RT 2012 exige une étanchéité maximale atteignant 0.6 m3/h.m2, il faut faire plus pour réduire les besoins de chauffage. Les sous-traitants du constructeur peuvent utiliser des produits étanches comme les boîtiers électriques ou des trappes d’accès aux combles. Mais plus que des produits spécifiques, une bonne étanchéité à l’air s’obtient avant tout par le respect des règles de l’art. Il faut en effet limiter les entrées d’air à certains points de la maison comme à la liaison entre la maçonnerie et les fenêtres. La réalisation de la distribution intérieure de la maison doit être, elle aussi, soignée. Un joint doit être par exemple réalisé au pied de la plaque de plâtre pour supprimer toute infiltration d’air.

Combles perdus : comment optimiser une isolation existante ?
Les bons gestes pour réduire l’empreinte carbone de son logement

Ça peut aussi vous intéresser…

Menu