Pare-vapeur : est-ce obligatoire pour l’isolation des combles ?

  1. Accueil
  2. Isolation
  3. Pare-vapeur : est-ce obligatoire pour l’isolation des combles ?

Alors que la toiture et les combles sont responsables de pertes de chaleur pouvant aller jusqu’à 30%, il est indispensable que votre isolation soit correctement mise en place !

Une isolation performante des combles passe par l’utilisation de certains éléments, comme le pare-vapeur.
Qu’est-ce qu’un pare-vapeur ? À quoi sert-il ? Un pare-vapeur est-il obligatoire ? On vous explique tout !

Qu’est-ce qu’un pare-vapeur ? Quelle est son utilité ?

Le pare-vapeur est un film qui protège la paroi intérieure de l’isolant des risques liés à la condensation issue de la vapeur d’eau dégagée par les occupants.
Il limite et empêche le cheminement et la stagnation de la vapeur d’eau dans les parois dans  l’habitation.
Il est généralement placé sur les surfaces intérieures (plafond ou mur), entre le parement de finition et l’isolant évitant ainsi le phénomène de condensation.
Le coefficient Sd (exprimé en mètre) indique la résistance à la transmission de vapeur d’eau. Plus la valeur Sd est élevée, moins le produit laisse passer de vapeur d’eau.
Sa perméance, c’est-à-dire sa valeur de résistance à la diffusion de la vapeur d’eau, doit être élevée afin d’assurer la meilleure étanchéité possible.

La pose d’un pare-vapeur est-elle obligatoire ?

Rénovation des combles ou construction neuves :
Dans les combles aménagés, lors de travaux de rénovation ou de construction neuve, la loi exige l’installation d’un pare-vapeur pour protéger la structure contre les risques de stagnation de la vapeur d’eau dans les parois de la maison.

Certaines situations exigent aussi l’installation d’un pare-vapeur :

  • si un écran de sous-toiture HPV (hautement perméable à la vapeur) est présent ;
  • si la couverture est constituée de bardeaux bitumés ;
  • si la maison est à ossature bois (le pare-vapeur doit alors être posé sur l’enveloppe globale de la maison) ;
  • en zone très froide (climat montagnard) ;
  • en rénovation, pour éviter la justification d’une ventilation suffisante sous écran.

Combles perdus :
Concernant les combles perdus, la pose  d’un pare-vapeur est obligatoire dans les cas suivants :

  • dans les zones froides, sauf si le plancher est en béton
  • si le plafond n’est pas étanche
  • si la couverture est en bardeaux bitumés

Nos conseils pour choisir le pare-vapeur le plus adapté

La résistance à la diffusion de la vapeur d’eau exprimée en Sd (en mètres) sera déterminante dans votre choix.
Elle correspond à l’épaisseur en mètre d’une couche d’air ayant la même perméabilité que le pare-vapeur.
Plus cette valeur est élevée, plus il empêche le passage de vapeur d’eau vers l’extérieur.
Dans la plupart des cas le Sd est compris entre 15 m et plus de 90 m.
Dans le cas murs à ossature bois, il est recommandé d’opter pour des pare-vapeur dont le Sd est supérieur à 90 m.

Il faut aussi prendre en compte deux autres facteurs qui varient selon les habitudes de vie et le type de toiture (toiture plate, toiture-terrasse…) de votre maison :

  • L’hygrométrie, c’est-à-dire le taux d’humidité dans la maison
  • Le mode de chauffage utilisé
Véranda en hiver, comment garder une bonne température ?
Biofib’chape : l’isolant naturel dédié à l’égalisation des sols !

Ça peut aussi vous intéresser…

Menu