Maisons anciennes : nos conseils pour l’isolation des murs en rénovation

  1. Accueil
  2. Isolation
  3. Maisons anciennes : nos conseils pour l’isolation des murs en rénovation

En rénovation,  il est tentant de conserver le charme de l’ancien comme les murs de pierres ou des briques apparentes. Mais au-delà de l’aspect esthétique, il faut veiller à la performance thermique globale du logement.

Non isolé, un mur peut subir le phénomène de condensation avec les différences de température.
Des solutions d’isolation existent et il est donc important de concevoir son projet de rénovation en anticipant cette problématique !

Un mur épais peut-il remplacer une isolation thermique ?

L’épaisseur et la densité des murs ne protègent pas forcément des fluctuations importantes de température. En effet, un mur épais ralentit l’entrée du froid grâce à son inertie naturelle, mais n’isole pas du froid ou de la chaleur. Il devient aussi peu isolant qu’un mur fin après un certain temps d’exposition. Il constitue une source de déperditions de chaleur durant tout l’hiver.
De même pour la chaleur, la chaleur est ralentie par le mur, mais il devient une source d’inconfort lors d’une longue exposition à la chaleur, comme en temps de canicule par exemple.
Les murs anciens, même les plus épais ne peuvent donc pas apporter une isolation et un confort suffisants. Une isolation thermique des murs est ainsi nécessaire.
Même constat pour les logements construits après 1945, dont les murs en béton sont fins.

La saviez-vous ? La première réglementation thermique, n’imposait pas aux logements d’être isolés. Aujourd’hui, plus de 30 millions de logements construits avant 1974 sont de véritables passoires thermiques.

Quelle épaisseur d’isolant est efficace ?

Si l’épaisseur du mur ne permet pas d’assurer un confort d’isolation suffisant, l’épaisseur de l’isolant est en revanche déterminante.
En effet, plus le flux de chaleur est réduit, moins il y a de pertes de chaleur en hiver ou de réchauffement des pièces en été.
Donc, une forte résistance thermique de l’isolant est indispensable.

A lambda égal, plus l’isolant est épais, plus la résistance thermique est forte. Cette résistance thermique R se mesure en divisant l’épaisseur de l’isolant par sa conductivité thermique (λ) : R = e en mètre / λ.
Il ne faut donc pas seulement tenir compte de l’épaisseur mais considérer la conductivité thermique (λ) de l’isolant.

Les solutions d’isolation de murs en rénovation

  • Privilégier un mur intérieur (cloison, mur de refend) pour laisser un mur de pierres apparent ;
  • Opter pour une isolation par l’extérieur
  • Recréer un mur en pierres au-devant de la paroi après l’avoir isolée (pierres décoratives ou récupération de vieilles pierres).

Que faire si vos murs ne sont pas droits ?
Une isolation par l’intérieur peut permettre de rattraper les inégalités avec la mise en œuvre d’un doublage sur ossature métallique.
Et si vous préférez conserver les inégalités des murs qui témoignent du vécu du bâti ? Optez plutôt pour une isolation des murs par l’extérieur.

Une lame d’air est-elle nécessaire entre l’isolant et le mur à isoler ?

Dans le cadre d’une isolation par l’intérieur, il est indispensable de placer une lame d’air entre les murs et l’isolant pour deux cas de figure :

  • Lorsque vos murs sont poreux (pierre tendre, pisé, torchis, pierres jointoyées à la chaux…).
  • La situation climatique et de la maison : exposition aux vents de pluie, pluie battante, front de mer…

Veillez à laisser une lame d’air de 2 cm minimum. Elle doit être continue sur toute la paroi et placée entre le mur support et l’isolation à l’aide de tasseaux bois.

Isolation des murs d’un logement ancien : l’acoustique aussi concernée

Comme pour l’isolation thermique,  il faut également anticiper l’isolation phonique des murs.
Pour cela, isoler efficacement toutes les parois: délaisser une partie constitue en effet un « pont acoustique », une faille par laquelle toute l’énergie sonore pourra passer.

Isolation phonique du bureau : nos conseils pour un espace de travail au calme !
Combles perdus : comment optimiser une isolation existante ?

Ça peut aussi vous intéresser…

Menu