Nos conseils

Retrouvez tous nos conseils pour poser correctement tous les isolants que nous proposons et profitez d’une isolation performante.

Tous nos conseils

Isolation déroulée sur le plancher pour combles perdus

Le comble, constitué d’une charpente traditionnelle, est ventilé, non aménagé et non chauffé. La mise en oeuvre consistera à dérouler simplement l’isolant sur le sol ou entre solives et de compléter l’isolation par une seconde couche croisée perpendiculairement si nécessaire.

En savoir plus

Isolation des murs extérieurs par l’intérieur

La paroi est composée de pierres maçonnées, de briques, de blocs de béton ou de béton branché. L’isolation consistera à doubler la surface intérieure de la paroi en appliquant les panneaux (ou rouleaux) entre les montants verticaux qui serviront de supports pour le parement de finition). Une isolation continue avec parement maçonné est également envisageable.

En savoir plus

Isolation des planchers et plafonds intermédiaires

Un plancher intermédiaire, en structure légère composée de solives de bois, sépare deux volumes dont au moins un est chauffé. L’isolation consistera à remplir les espaces entre solives d’un isolant semi rigide (rouleaux ou panneaux) ou de fibres déposées manuellement.

En savoir plus

Isolation des rampants entre chevrons

Les combles sont constitués d’une charpente traditionnelle composée de chevrons inclinés et des pannes horizontales. La mise en œuvre consistera à placer une première épaisseur d’isolant entre chevrons, complétée par une seconde couche croisée perpendiculairement afin de satisfaire aux exigences réglementaires (R ≥ 5 m.K/W pour les CEE).

En savoir plus

Isolation entre montants pour cloisons intérieures

Les cloisons légères sont principalement constituée d’une ossature métallique recouverte sur chaque face d’un parement (bois, plâtre, Fermacell,…). On distingue les cloisons distributives (utilisées pour distribuer les pièces d’un même logement) des cloisons séparatives (pour séparer deux logements entre eux). La différence entre les deux réside dans les exigences thermiques et acoustiques associées.

En savoir plus

Isolation par l’extérieur (ITE)

L’isolation par l’extérieur, aussi appelée ITE est de plus en plus mise en oeuvre pour la rénovation énergétique des logements anciens. En effet, elle présente le gros avantage de ne pas pénaliser les occupants du bâtiment pendant les travaux et elle n’empiète pas du tout sur la surface intérieure (pas de perte de surface habitable). Très pratiqué dans les pays du Nord, ce type d’isolation permet également de “relooker” l’enveloppe du bâtiment, grâce aux différents supports de finition existants sur le marché (bardages bois/ composites ou enduits).

En savoir plus

Isolation thermo-acoustique pour parquets massifs

Avant la mise en œuvre des produits, il convient de vérifier que l’hygrométrie générale du bâtiment est proche de l’équilibre. Le bâtiment doit avoir été ventilé régulièrement et le temps de séchage des ouvrages humides respecté (dalles béton, chape mortier, murs maçonnés…). Les produits à base de fibre de bois sont à protéger d’une humidité prolongée et persistante. Si le produit subit une humidification accidentelle lors du stockage, il faut le sécher avant de le mettre en œuvre.

En savoir plus

Soufflage isolant entre les fermettes des combles perdus

Le soufflage est utilisé pour isoler les combles perdus ou inaccessibles (ex: charpente préfabriquée composée de fermettes industrielles). La mise en oeuvre de l’isolation consiste à souffler la ouate de cellulose sur le plancher ou le plafond suspendu entre les entraits des fermettes. Environ 2 palettes de ouate (800kg) sont nécessaires pour réaliser une isolation de 285 mm d’épaisseur sur 100m2 (correspondant à un R=6).

En savoir plus
Menu