Comment lutter contre l’humidité dans une maison ?

  1. Accueil
  2. Isolation
  3. Comment lutter contre l’humidité dans une maison ?

Lutter contre l’humidité c’est avant tout rendre sa maison saine et ainsi gagner en confort.

Non seulement l’humidité génère des odeurs désagréables et des réactions allergiques, mais elle peut aussi accélérer la dégradation de votre habitation, et notamment des peintures ou des revêtements !
En été, l’air sec et la chaleur favorisent l’évaporation de l’humidité dans l’habitation. Il suffit d’un courant d’air pour ajuster le taux moyen d’humidité.
Mais en hiver, par temps froid, l’activité humaine dans une habitation, associée à l’humidité extérieure engendre de l’humidité. Lorsque le taux d’hygrométrie d’un logement dépasse les 70 %, celui-ci est considéré comme étant humide.
Découvrez comment détecter les signes d’humidité et comment y faire face !

Quels sont les signes d’un logement humide ?

Différents éléments peuvent vous alerter sur un potentiel problème d’humidité au sein de votre logement :

  • Des peintures qui gonflent et qui s’écaillent ;
  • Un papier peint qui se décolle ;
  • De la condensation à l’intérieur des vitres ;
  • Des joints qui se désagrègent ;
  • Des auréoles visibles sur les murs et les plafonds ;
  • Des menuiseries qui gonflent ;
  • Des objets métalliques qui rouillent ;
  • L’apparition de moisissures, de mousse et de champignons.

Dès l’apparition d’un ou de plusieurs de ces signes, ne tardez pas à réagir pour limiter la propagation de l’humidité !

Quelles sont les facteurs de risques d’humidité ?

Lorsque l’humidité fait son apparition dans votre logement et qu’elle commence à détériorer votre espace de vie, il est capital de trouver rapidement la source du problème. L’humidité d’une maison peut avoir plusieurs causes qui, généralement, se cumulent :

  • Une infiltration d’eau depuis l’extérieur, par la toiture ou les murs ;
  • Des vitres de mauvaise qualité n’assurant pas leur rôle d’étanchéité ;
  • Une mauvaise ventilation qui n’élimine pas l’humidité causée par la vie au sein du foyer ;
  • L’eau de pluie : L’eau de pluie est un facteur de risque car elle peut s’infiltrer par le revêtement extérieur de votre maison. Il faut que les matériaux sensibles comme le bois ou le métal, ne soient pas en contact avec le sol ;
  • L’humidité contenue dans les matériaux :  Les parois doivent être ouvertes à la vapeur d’eau ou utiliser des matériaux de paroi qui sont capillaires, car ils permettent à l’eau de condensation de se diffuser et de déconcentrer les problèmes d’humidité ;
  • La vapeur d’eau générée par les activités du quotidien : L’activité d’un foyer génère de la vapeur qui, potentiellement, peut se condenser dans les parois. Une bonne étanchéité à l’air associée à une ventilation efficace résout généralement ce problème ;

Quelques conseils pour limiter l’humidité de votre logement

Aérer chaque, jour, suffisamment longtemps

L’aération permet de chasser naturellement le surplus d’humidité qui a pu s’accumuler.
Pendant les périodes de grand froid, on n’oublie pas d’éteindre le chauffage pour éviter les surconsommations énergétiques.
L’été, privilégiez  les heures les plus fraîches afin d’évacuer un maximum de chaleur.
Comptez au moins 10 minutes par pièce, surtout dans les espaces les plus exposés à l’eau comme la salle de bain ou la cuisine.

Utiliser et entretenir la VMC

Assurez-vous de temps en temps que l’installation fonctionne bien : contrôlez la circulation de l’air et nettoyez les bouches et les filtres quand cela est nécessaire.

S’équiper afin d’assécher l’air de la maison

Si vous n’arrivez pas à vaincre l’humidité, vous pouvez investir dans un absorbeur d’humidité.
Mais il existe des alternatives naturelles comme le charbon de bois qui peuvent aussi absorber le surplus d’eau !

 

Pare-vapeur : pourquoi est-il indispensable pour votre isolation ?
Pourquoi choisir le bois pour votre isolation ?

Ça peut aussi vous intéresser…

Menu