Mauvaise qualité de l’air : quels impacts sur notre santé ?

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Mauvaise qualité de l’air : quels impacts sur notre santé ?

Nous respirons en moyenne 15 000 litres d’air chaque jour.
La qualité de l’air a donc impact direct sur notre santé.

En France, la mauvaise qualité de l’air est la 3ème cause de décès évitable après le tabac et l’alcool.
On constate également 2 fois plus de personnes allergiques depuis 15 ans. Désormais plus de 4 millions de personnes sont touchées par l’asthme et 50 000 personnes souffrent d’insuffisances respiratoires graves.

Des personnes plus sensibles vont présenter une sensibilité plus importante à la pollution de l’air, parmi elles : les femmes enceintes, les enfants, les personnes âgées et les personnes allergiques.

Les femmes enceintes

Les femmes enceintes sont plus sensibles à la pollution de l’air qu’elles respirent.
Des particules fines peuvent pénétrer dans le système respiratoire maternel et causer un ralentissement du développement du fœtus notamment lors de la formation des poumons et des voies respiratoires.
Le développement de certaines allergies ainsi que l’asthme peuvent également être liés à une mauvaise qualité de l’air lors de la grossesse.
Une mauvaise qualité de l’air rend donc plus vulnérable une femme enceinte, tant pour elle que pour son bébé.

Les enfants

Deux facteurs rendent les enfants plus vulnérables à la pollution de l’air :

  • Leurs poumons : qui se développent jusqu’à l’âge de 8 ans environ.
  • Leur respiration : un enfant respire environ 2 fois plus vite qu’un adulte. Si l’air est pollué, il respirera donc 2 fois plus de polluants.

Les enfants présentant des allergies ou de l’asthme sont d’autant plus vulnérables face à la pollution de l’air. Un niveau élevé de polluants dans l’air pourrait déclencher des crises plus ou moins graves.

Les personnes âgées

Les personnes âgées sont doublement vulnérables face à la pollution atmosphérique :

  • D’une part, leur organisme étant moins bien protégé, va réagir de manière plus importante à un air saturé de polluants
  • D’autre part, les seniors, notamment pour les personnes résidant dans des structures pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), passent l’essentiel de leur temps à l’intérieur où l’air est plus chargé en polluants qu’à l’extérieur.

Les personnes âgées sont ainsi plus vulnérables car elles présentent souvent des pathologies préexistantes telles que des pathologies cardio-vasculaires ou respiratoires qui les sensibilisent davantage à la pollution de l’air.

Les personnes allergiques/asthmatiques

Les polluants présents dans l’air (composés organiques volatils, particules fines, pollens …) sont des facteurs aggravants de l’asthme et des allergies respiratoires.
Ainsi, les personnes asthmatiques ou allergiques ont été identifiées comme plus sensibles à la pollution de l’air, de même que les personnes présentant des insuffisances respiratoires.

De nouvelles gammes sont arrivées !

Ça peut aussi vous intéresser…

Menu