Pare-vapeur : pourquoi est-il indispensable pour votre isolation ?

  1. Accueil
  2. Isolation
  3. Pare-vapeur : pourquoi est-il indispensable pour votre isolation ?

Afin d’assurer une bonne isolation des murs et de la toiture de votre maison, il est indispensable de poser un pare-vapeur.
Un pare-vapeur est une membrane qui limite et empêche le cheminement et la stagnation de la vapeur d’eau dans les parois de l’habitation.
Sa perméance, c’est-à-dire sa valeur de résistance à la diffusion de la vapeur d’eau, doit être élevée afin d’assurer la meilleure étanchéité possible.

Ou et comment se pose-t-il ?
Le pare-vapeur se place généralement sur les surfaces intérieures (plafond ou mur), entre le parement de finition et l’isolant évitant ainsi le phénomène de condensation.
Il  se pose toujours du côté chaud de la surface isolante. Lorsque vous isolez le toit ou le mur, vous posez donc le pare-vapeur en dernier lieu.

Comment bien choisir son pare-vapeur ?

Le choix d’un pare-vapeur se détermine en fonction de plusieurs éléments :

Le niveau de perméabilité


Pour qu’un pare-vapeur soit le plus durable possible, il doit avoir une forte résistance à la diffusion de vapeur. Le coefficient Sd (exprimé en mètre) est l’indicateur de référence du pare-vapeur; il indique la résistance à la transmission de vapeur d’eau. Plus la valeur Sd est élevée, moins le produit laisse passer de vapeur d’eau.
Plusieurs types de pare-vapeur existent. Les matériaux qui constituent le pare-vapeur doivent donc avoir une perméabilité élevée. Les deux plus utilisés sont le feutre bitumé et les feuilles d’aluminium.

Les conditions climatiques


Le climat ainsi que le taux d’humidité dans l’air vont servir d’indicateurs au choix du pare-vapeur.
En climat de plaine, il faut respecter la règle des 2/3 – 1/3 : la résistance thermique entre les montants doit être supérieure ou égale au double de la résistance thermique de doublage. R1 ≥ 2 x R2.

En région montagneuse : Les variations d’humidité et les écarts de températures étant plus importantes au-delà de 600 m d’altitude, il est important de respecter la règle des 3/4 – 1/4 : la résistance thermique entre les montants doit être supérieure ou égale au triple de la résistance thermique de doublage R1 ≥ 3 x R2.

Le type d’habitation :

Si votre habitation est une construction à ossature bois, ou possède une couverture traditionnelle (tuile ou ardoires) la pose d’un pare-vapeur sur l’ensemble du bâtiment est obligatoire.

Le mode de chauffage utilisé dans la maison pourra également être un critère de choix.
Si l’étanchéité est de type bitumeux, on installera un pare-vapeur bitumeux et si l’étanchéité est synthétique, on installera un pare-vapeur synthétique.

Mon logement est une “passoire thermique” : qu’est-ce que cela veut dire ?
Comment lutter contre l’humidité dans une maison ?

Ça peut aussi vous intéresser…

Menu